Sur les élections....

 :: Débats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:43

Sur Sarkozy et autres...


SARKOZY

Et puis, comme une bonne partie de ses prédécesseurs, il fait une bonne partie de sa campagne de candidat sur le dos des contribuables en tant que Président de la République... refrain connu... Et pourquoi ne pas en profiter quand tout le monde ne dit rien, même quand une bonne partie est encore capable de voter pour des mentalités pareilles ??!!...

Il faut discuter avec les autres, avec des lambdas, des citoyens français, des militants, des non militants, avec tout le monde, et de constater leurs conclusions :
1) - à leur place, je ferais pareil !!... (donc, pourquoi critiquer ??)
2) - mais... ils sont tous pareils... (donc, pourquoi choisir ??)
3) - après moi, mes enfants se débrouilleront !!... (pourquoi agir pour l'avenir en votant ?... Et que peut on faire avec un égoïste ? rien !)

Le Sarko : son bilan se fait tout seul... 500 milliards de dettes supplémentaires !... 200000 immigrés supplémentaires par an, bataillon de réserve de main d'oeuvre bon marché pour le grand capital (comment font-ils, ces pauvres bougres, qui n'ont rien, étant dans des conditions précaires dans leur pays d'origine, autant démunis ici que là-bas, pour payer le voyage clandestin, dont les passeurs ne s'embarrassent pas avec des états d'âme : tu casques ou tu te casses... et la passe n'est pas donnée... Moi, j'aimerai bien savoir comment ils mettent sur table les pépettes demandées...).
Le Hollande, (remplaçant l'autre qui confond l'urne avec ses burnes, qui criait, chaque fois qui la mettait : "À voter !", qui n'a jamais compris que politique et soirées "olé" ne faisaient pas bon ménage !...), déclarant, alors encore candidat pour les primaires : "Quand je serai à l'Élysée..." (va un peu vite le gars pour sauter les obstacles, sauf si tout est combiné d'avance...), et qui veut créer 60000 emplois supplémentaires de fonctionnaires sans savoir comment les payer sinon en empruntant à nouveau auprès des banques alors qu'on nous demande de diminuer les dépenses publiques (va comprendre la logique ?!...)... qui veut régulariser à tour de bras (quelle aubaine pour le grand patronat !), et qui ne veut surtout pas dresser un bilan (au travers d'un audit par exemple) de la situation exacte de la France : éducation nationale, santé, fonction publique en général, qui sont en piteux état (sous effectif avec des profiteurs et des incompétents, ce qui rend ceux qui font bien leur boulot, et il y en a, dans des situations de surmenage...), des entreprises qui délocalisent (va expliquer aux gros bonnets qui paient ta campagne que tu prendras des dispositions qui ne leur seront pas favorables ??!!...), bref, le doux rêveur qui débarque (d'ailleurs, j'ai l'intime conviction que ses copains l'ont choisi pour s'en débarrasser, car le candidat socialiste pour 2012 va au tapis, quelle que soit l'issue : élu, jamais il ne pourra appliquer son programme, et sera balayé en 2017, et si échec, la sortie, c'est par là... les suivants sont déjà prêts pour 2017 : Montebourg pour le PS et Coppé pour l'UMP, sachant qu'en 2017, ce sera l'alternative, car le prochain quinquennat, c'est la chute du faucon noir !)...
Le Bayrouth, le danseur incertain, qui ne sait pas où aller, donc il reste au centre... Un seul argument pour son bilan : à partir de 1987, il s'occupe du problème des illettrés à l'école (son livre : "La décennie de mal-appris" (1990)), étant ministre de l'éducation nationale de 1993 à 1997... Résultat : en 1° année de faculté en 2010/2011, des remises à niveau pour les étudiants (donc des gamins de 18 ans, donc nés en 1992/1993) sont prévues en français pour mieux le lire, l'écrire et surtout en comprendre le sens... Faut le faire !!...
Reste les autres, mais inutile d'en parler, ils ne seront jamais élus !...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:45

Je cherche ce qu'un gars de gauche peut reprocher à Sarko, et j'avoue avoir du mal...
Il a fait des promesses en 2007 qu'il n'a pas tenue, c'est tout bénef pour la gauche...
Il a eu la crise financière mondiale (et ce n'est pas fini !) sur les bras, et la gauche n'aurait pas mieux fait puisque, elle aussi n'a rien vu venir... Sinon, elle n'aurait pas creuser la dette en étant au pouvoir pendant une dizaine d'années... (gouverner, c'est prévoir...)
Il a augmenté la dette de 500 milliards donc a appliqué la politique du déficit de la gauche...
Il a nommé des ministres de gauche... (c'est vrai que depuis, le PS se cherche... il ne sait plus où il en est... Je ne sais pas sur qui il va s'appuyer pour faire son gouvernement le Hollande s'il est élu...)... Il avait même aidé, voire favorisé la nomination d'un éventuel futur candidat du PS au FMI...
Il a éclaté le Centre, pour le plus grand bonheur du PS et de l'UMP...
Il a réduit le PC au minimum vital, l'obligeant à faire des alliances pour avoir encore un semblant d'existence...
Il a récupéré une partie des voix du FN en 2007, et s'emploie à refaire l'opération en 2012, pour le plus grand bonheur du PS...
Il s'évertue à réduire l'échiquier de la politique française au bipartisme... à la grande joie du PS
Il a augmenté l'immigration de 200000 individus par an...
Il a augmenté tous les émoluments des élus nationaux, de droite ou de gauche...
Il a donné encore plus de pouvoir aux régions (fiscalité) qui sont majoritairement à gauche...
etc... etc...

J'avoue ne pas comprendre pourquoi un gars de gauche ne vote pas pour lui, et lui fasse des reproches... Un gars de droite, encore, je le comprends !... mais un gars de gauche ?!...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:46

Pourquoi je ne voterai pas...
Les raisons non politiques sont nombreuses, celles qui le sont, bien plus profondes. Ma question : pourquoi et pour quoi voter ?
D'une part je ne vote plus depuis que la souveraineté du peuple n'a plus été respectée, c'est à dire que la décision du peuple a été bafouée, et ce, avec la constitution européenne. Mais cela ne veut pas dire que je me désintéresse du discours politique, loin s'en faut. Et d'autre part, aucun des candidats n'est à ma convenance, aucun n'ayant un véritable programme politique, mais davantage des méthodes de gestion d'une entreprise qui aurait pour nom France.
Je ne retiendrais pas l'aspect "blingbling" si je devais faire un choix, car ceci n'est pas foncièrement "politique" malgré cette conviction qui m'est chère : le style fait l'homme.

Le Président sortant n'a pas amélioré la situation de notre pays : au contraire, il n'a fait que l'empirer. Mais il est des domaines bien plus graves que les seuls financiers, lesquels ne sont pas irrémédiables.
En n'acceptant pas la décision du peuple envers la constitution européenne, il a effacé d'un revers de main la souveraineté de celui-ci, et de ce fait, n'a pas respecté la constitution française dont il est le garant.
En écoutant les doléances de l'une des parties dans le gang (le clan) des barbares, et en exigeant au parquet de revenir sur sa décision, le chef de l'état n'a pas respecté l'un des fondements de la démocratie, à savoir, la séparation des pouvoirs.
En acceptant une immigration (positive) de 200000 individus (soit un million de personnes supplémentaires en 5 ans), il met en place une politique pour un véritable changement de peuple de notre pays, qui d'européen, s'achemine vers un métissage culturel, traditionnel, civilisationnel, et qui peut devenir conflictuel dans le temps (dans le doute, abstiens toi... et le problème du communautarisme se posera d'une façon ou d'une autre).
D'indépendance et de souveraineté, ce qu'a toujours voulu De Gaulle pour notre pays, Sarkozy a choisi délibérément le contraire, avec l'intégration de l'Otan et le non respect des résultats d'un référendum, c'est à dire dépendance et abandon de notre souveraineté.
En étant : partisan du refus d'un référendum en Grèce, partisan que l'Irlande vote par deux fois son choix européen (qui doit absolument correspondre à celui de Bruxelles), en acceptant que les dirigeants (anciens hauts cadres de Goldman Sachs) de la Grèce (encore elle) et de l'Italie soient nommés par le FMI, la BCE, entérinés par l'UE, et refusant un référendum pour le prochain traité qui doit être signé très prochainement (si ce n'est déjà fait) au motif que trop compliqué pour une bonne compréhension pour le peuple, il bafoue ouvertement encore ce principe de souveraineté et la démocratie... En d'autres termes, les peuples européens n'ont plus la liberté de choisir leur destin. Le Hongrie en est un exemple.
En intervenant en Côte d'Ivoire, en Libye, en demandant une intervention de l'ONU en Syrie, en menaçant l'Iran, il fait preuve d'une volonté d'ingérence chez autrui... ce qui est le contraire du droit international et du respect de la souveraineté et de l'intégrité des pays.

Pour l'Europe, en accord avec les autres états membres, il a favorisé l'implantation de bases de défenses américaines (face à la Russie, à la Chine, à l'iran) avec les boucliers anti-missiles, c'est à dire accepter la stratégie militaire américaine contre la Russie, la Chine ou l'Iran... L'Europe doit elle être partisane avec un risque belliciste en se marquant pro-américaine ou doit elle sauvegarder sa neutralité, donc indépendante et forte ?...
Sur la politique intérieure, on pourrait mettre à son actif "la réforme des retraites" qui n'en est pas une car bien trop tardive, les principaux problèmes étant un vieillissement de la population, un allongement extraordinaire de l'espérance de vie, et surtout une diminution inquiétante du nombre de cotisants... qui pour être résolue, demandera davantage d'immigrés, ce qu'il veut réduire... Inutile de souligner l'état lamentable et catastrophique de nos différents secteurs publics... Privatiser l'ensemble ou certains, sera favoriser la fracture sociale entre ceux qui ont les moyens et ceux qui ne les ont pas... (pour l'université, il en est de même : choisir entre les moyens financiers de l'étudiant ou ses capacités intellectuelles... pour l'avenir d'un pays, la réponse va de soi).
(Pour la politique de la territorialité, le personnage clef est le préfet, nommé directement par l'exécutif, et ayant tous les pouvoirs. Donc quelle réforme et en quoi une conformité avec les directives européennes ?).

Pour le candidat Hollande, il en est de même. Sur ces différents points, il n'a dit mot. Quand il ne se prononçait pas en faveur de l'un d'eux, il s'abstenait (et pas du tout pour les mêmes raisons que moi !)... c'est à dire ne prenait pas position pour ne froisser personne, s'entendre avec tout le monde, et surtout ne pas s'élevait contre. Donc, tacitement, il accepte cette politique étrangère. Sur le plan intérieur, il gérerait (selon son programme) avec quelques variantes mais sans grand changement. Plus simplement, c'est un Sarkozy avec une étiquette socialiste.
De même, avec l'affaire DSK, il a fait preuve d'un aveuglement atterrant sur le comportement du personnage, qui était tout de même censé représenter son propre courant politique... c'est à dire, encore une fois, un homme qui n'affirmera jamais sa position, ses convictions, sa détermination, donc celles de la France (s'il était élu) dans un monde où nous sommes déjà soumis aux décisions d'autrui (UE, USA...).

Pour Mélenchon, mouvance politique s'affirmant au fil des jours, il ne pourra appliquer son programme sans l'appui d'une très grande majorité de français, car il va à l'encontre des intérêts de bien d'autres pays, à commencer par ceux de Bruxelles... et surtout ceux des banques.
Le Pen ne sera jamais présidente. Et son programme ne peut être appliqué pour les mêmes raisons que celles pour Mélenchon. Sortir de l'euro nous isolerait, et si l'euro ne doit pas rester une monnaie unique, il faudrait mieux y penser comme monnaie commune, mais surtout ne pas lui tourner le dos, ce qui arrangerait bien le dollar. Et l'euro n'est pas fondamentalement le responsable de nos maux : il en est une cause partielle, et aussi une conséquence. C'est plutôt la construction de l'Europe, vaste marché d'échanges, sans protection, ouvert aux quatre vents, conglomérats de pays divers et inégaux, où la monnaie européenne n'est pas acceptée par tous les membres, et où les intérêts nationaux (et surtout financiers) sont bien plus présents et puissants que les intérêts européens (sauf, bien entendu, quand ceux-ci se confondent avec ceux-là)...

Pour ne pas conclure : peu importe le pion. Il sera soumis aux volontés politiques de ses supérieurs (UE, FMI, BCE, créanciers...) et devra appliquer la politique qu'ils désirent. Quand on a 1700 milliards de dettes, on n'a pas beaucoup les moyens d'imposer sa volonté... qui elle, fait cruellement défaut chez nos candidats, et en Europe, qui a grand besoin de gagner enfin sa Liberté.

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:48

Je ne comprends pas du tout les propos et arguments développés par certains...
Tout le monde, à l'unanimité pourrait-on dire, sait que Sarko n'a pas tenu ses promesses, qu'il avait fait main basse sur un électorat FN pour être élu, et ensuite.... "bof, rien à foutre, je suis élu... S'ils sont pas contents, n'avaient qu'à pas voter pour moi... cassez vous, bande de pauvr'cons..."

Il refait le même coup : il prend son pipeau, souffle dedans, fait du bruit, du vent... résultat : toute la gauche ne parle que de lui... la marine disparaît peu à peu dans les médias... bien vu !... on dirait une entente entre Sarko et Hollande pour éliminer avant l'heure les autres candidats (voir les écolos, l'extrême gauche... tout comme les insignifiants à droite...).

Vous avez dénoncé et continuez encore à le faire, l'inconsistance d'un candidat président, sachant pertinemment qu'ils baratine, et vous tombez dans le panneau... celui de ne parler que de lui, faisant des rapprochements totalement infondés et abstraits, décriant une droitisation de sa politique, de ses promesses, sans ignorer qu'il n'en fera rien... car en 5 ans de pouvoir, il n'a jamais fait ce qu'il a promis...
Les deux gogos vous mènent par le bout du nez, et vous, gigolos gesticulants, vous foncer tête baissée...
Ces élections, il les a préparé de longue date : c'est SON référendum : POUR ou CONTRE moi... le reste futilité...
Il n'y a aucun programme, aussi bien à droite qu'à gauche... le vide complet.
Vous ne pouvez pas renégocier des traités signés dans l'UE (Hollande vous mène en bateau) sans l'accord des autres membres (voir le cas de la Hongrie)... L'espace Schengen remis en cause ???... l'espace Schengen, ce n'est pas la France... et sur la Loi de la libre circulation des hommes et des marchandises dans l'espace européen : pas un mot. Or, la législation en vigueur, c'est ce texte de Loi, ce n'est pas l'espace Schengen... (encore une fois, il enfume...)
L'autre qui veut une défense européenne... Il y a l'Otan pour ça, sous commandement américain... Voyez-vous Hollande dire aux yankees : "US go home !" ?... Vous rêvez !!...
Et à celui qui rétablit le plus vite l'équilibre budgétaire... Rien de plus facile : le budget est annuel ; donc, il suffit de voter un budget équilibré et le tour est joué... Par contre, personne ne parle du remboursement de la dette : bientôt 2000 milliards d'euros !!!!....
Ils vont chercher des sous chez des riches qui ne sont plus en France, et les accords européens n'autorisent pas de payer des impôts en France si ceux ci sont payés dans un autre pays membre... (enfumage, encore et encore...)
On crée des emplois avec le Hollande alors que les caisses sont vides... Donc, on emprunte sur les marchés, et en avant toute... la dette augmentera !!...
La BCE injecte 1000 milliards d'euros en 3 mois, (sans créer de monnaie pour certains, sans augmenter la masse monétaire !!...) dont seules les banques bénéficient des avantages (sur 3 ans à 1 %), ces mêmes banques qui prêtent aux états à 3, 4, 5, 7 % (voire plus) et que les peuples devront rembourser... ou, mieux encore, les banques spéculent carrément sur les marchés (donc dans une économie non réelle) pour leurs plus grands profits... Et qu'ont dit les deux candidats : "on a sauvé l'Europe !"... (car Hollande n'a pas contredit Sarko pour la Grèce)...
A-t-on entendu l'un ou l'autre déclaré qu'il était honteux que des dirigeants d'un pays soit nommés directement par la BCE, Goldman Sachs, avec la bénédiction de l'UE ???... (voir Italie, et Grèce)... et on ose nous parler de souveraineté du peuple, de démocratie, de liberté ??!!...

Ces élections sont une foire aux promesses bidons... Sera élu le meilleur souffleur de pipeau !... et le peuple croit... encore et encore au vent !...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:51

Sur un forum, autre, duquel j'ai été banni... une habitude chez moi (rire) :



Je vois, qu'ici, la plupart des intervenants, qui, je l'avoue, ne partagent pas mes idées, (et heureusement !!... sinon où serait le débat ??...) brillent par leur absence d'idées et d'arguments pour discuter... preuves qu'ils sont négligeables et insignifiants (et non pour des idées contraires aux miennes... voilà bien l'argument d'une pensée réductionniste ; et je ne détiens pas la vérité, mais j'ai mes idées, mes opinions qui vous dérangent, car incapables de les contrer : voilà la réalité).

Quand je dis que Europe a été aimée de Zeus et non de Mahomet, je fais référence à l'identité de l'Europe : qui Elle est, ce qu'Elle est... ce que vous ne semblez plus savoir, ne sachant plus qui vous êtes et ce que vous êtes... des paumés, des déracinés, n'ayant aucunes attaches culturelles, aucunes reconnaissances envers les vôtres, le parfait contraire des musulmans et de ce que eux veulent... Vous pensez les respecter alors que vous les méprisez en leur demandant de ne plus être musulmans, de ne plus être eux-mêmes, mais citoyens du monde, c'est à dire des humains noyés dans la masse, des insignifiants... Sans le savoir, vous souhaitez qu'ils perdent leurs âmes, et en voulant les assimiler, vous exigez qu'ils renient leur identité... et l'autorisation de mosquées ou de lieux de culte, ne sont que façades sans fondements, car être musulman, chrétien, protestant, orthodoxe, ou autre, ne se réduit pas à une prière : c'est un style de vie, avec des valeurs, des croyances, des idée, avec une éthique de vie... avec UNE vie, SA vie... ce que vous ne comprenez pas, nihilistes de la pensée, de la vie que vous êtes.
On existe quand on a des adversaires, des ennemis... ce qui veut dire, qu'à contrario, on a aussi des amis, des camarades... Mais vous, vous n'existez plus : vous n'avez plus d'ennemis, ni d'adversaires, donc, à contrario, vous ne savez plus ce qu'est l'ami, le camarade... vous êtes des morts vivants. Vous avez perdu avant de vivre votre existence qui est le néant.
Vos propos sont ceux des religions du désert, cultes de mort programmée des peuples, des cultures, des Dieux autres... Vous êtes les xénophobes que vous décriez tant, car vous avez peur que l'autre soit différent de vous et vous domine... Et votre pseudo tolérance, qui n'est que trouille de vivre avec des peuples différents du vôtre, est de quémander à ces autres peuples de vivre comme vous... Mais ils ne sont pas vous, ils sont autres, ils sont eux... Ils ne veulent pas vivre comme vous, ils ne veulent pas votre société, vos croyances, vos us, vos coutumes : ils veulent les leurs !... comme moi, je veux les miennes, celles de notre Europe...
Voilà en quoi, vous êtes irrespectueux envers les musulmans : vous êtes des totalitaires de la pensée unique, celle qui détruit tout ce qui ne veut pas être globalisé dans son système... qui détruit les peuples, leurs cultures, leurs diversités, leurs différences, leurs richesses...
Vous êtes favorables à une immigration importante, voire massive pour le plus grand profit du grand capital, c'est à dire ce système qui veut exploiter TOUS les hommes, les considérant comme marchandises, et non comme valeur humaine... Vous êtes imbibés de cette philosophie libérale et capitaliste qui n'a qu'une devise : "toujours plus"... véritable gangrène des civilisations... véritable sida mental de nos sociétés actuelles... avec les "droits de l'homme" (invisible) comme arme de propagande.
"Les idiots utiles" disait Lénine... hé oui...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:53

Les Droits de l'Homme (invisible, ou ceux du p'tit bonhomme !)



Les droits de l'Homme... la révolution française... la république, ses valeurs, ses citoyens... d'un côté...
Les Vendéens, Chouans, Bretons, Normands, Provençaux, Bourguignons... bref, les peuples régionaux assassinés, exécutés, guillotinés, de l'autre...

Combien de génocides, de crimes, d'assassinats pour imposer par la force ces fameux droits ??... (qui sont rarement respectés entre nous).

Droits de l'Homme (et ceux de la Femme ?.... hop... à la trappe... sinon pourquoi 230 ans plus tard, on demande l'application de la parité, même en droit !!)... mais pas Droits des Peuples...
Droits d'un être inexistant, irréel, artificiel face aux droits de la réalité, de celles des peuples, des communautés...
De ces droits de l'Homme (d'ailleurs, qui a vu l'Homme en question ?) est issus l'homoéconomicus... avec les conséquences que nous connaissons avec la mondialisation... la délocalisation... tous les problèmes sociaux engendrés... (qui deviennent insignifiants avec les Droits de l'Homme... car rien à foutre des familles explosées, des enfants délaissés, du chômage, des faillites, des suicides, des laissés pour compte... tous ces sans valeur face à l'Homme... et ses fameux droits...).

Droits de l'Homme... mais de quel homme parle-t-on ? du primitif ou de celui qui navigue dans l'espace... Ont ils la même conception, la même approche, la même perception, les mêmes besoins, les mêmes obligations, les mêmes devoirs, les mêmes droits ?... Veulent-ils vivre dans le même monde ?...
Les Droits de l'Homme ou l'art de réduire les peuples à l'Homme... Et après on s'étonne que le monde marche mal...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 18:54

"Savez-vous, citoyens, pourquoi on appelle "dépouillement" la dernière formalité du scrutin ? C'est qu'à ce moment précis, on vous dépouille pour quatre années de votre souveraineté au profit de Tartempion, candidat, et pendant ces quatre années, il peut vous couper en morceaux en vous envoyant à la guerre, pour remettre ça, il peut aussi vider vos poches par l'impôt, sans que vous puissiez changer votre élu : il est votre maître !" (Charles Rappoport - 1919)

Et d'ajouter : " Rien de pareil dans le système des soviets, l'élu est révocable, il n'est pas le maître du peuple, mais son employé" (??!!... je ne sais s'il révisa son opinion, mais il me sembla que c'eut été souhaitable)...

Charles Rappoport était un journaliste pamphlétaire au service du journal l'Humanité en 1921...

Dans ses mémoires :
"Quel génie pratique, ce Monsieur Poincarré, il a fait tuer deux millions de Français qui ne comprenaient pas l'allemand, pour avoir un million d'Alsaciens qui ne comprennent pas le français"...

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Jeu 26 Avr - 19:02

L'Europe...

L'Europe, c'est un ensemble de pays qui se côtoient en permanence, c'est à dire qu'il y a, géographiquement, une conception continentale dans les relations internationales, à l'inverse de la thalassocratie de l'Angleterre. Cette différence est majeure dans la puissance militaire de chacune des conceptions, et dans leurs relations vis à vis du reste du monde.
Ensuite, la langue prend toute son importance avec la conception continentale : d'une part, il faut se comprendre avec ses voisins immédiat, mais aussi affirmer ses différences, son identité vis à vis d'eux. Avec sa géographie très diversifiée, et un climat tempérée, l'Europe a des atouts certains pour son agriculture, donc pour sa nourriture (indépendance). Bordée de mers, elle a une ouverture sur le reste du monde, tout en ayant une profondeur continentale avec son voisin, l'Eurasie.
Elle détient un partie (la plus importante) de la mer stratégique de l'équilibre mondial : la Méditerranée, avec son verrou, le détroit de Gibraltar (les anglais l'avaient compris). Elle a une ouverture immédiate sur le monde turco-mongol et les réserves des principales matières premières mondiales du Moyen Orient.
C'est dire que stratégiquement, la position de l'Europe est essentielle et suprême.
Ce n'est pas avec les 15 propositions (celles de Edgar Morin : http://www.roosevelt2012.fr/ ) que nous changerons fondamentalement notre existence. À mes yeux, elles sont des outils de gestion pour répondre à des problèmes de gestion.
Il est temps de prendre conscience de ce que nous sommes pour construire notre avenir.

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par Admin le Lun 30 Avr - 18:32

Shocked Shocked
ouahhhhhhhhhhh!! tu posts pas souvent mais quand tu le fais bonjour la tartine!!!!

je prendrai le temps de tout lire plus tard car là pas trop l'temps.
mais j'ai cru comprendre en lisant en biais que le texte est à charge pour Sarko. mais je peux me tromper car j'ai vraiment lu en biais!!
voici quand même un lien que je soumets à l'appréciation de chacun...
http://www.u-m-p.org/actualites/a-la-une/francois-hollande-le-cynisme-cest-maintenant-61862004

_________________
En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. Orwell
avatar
Admin
Admin

Messages : 1586

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par theflat le Ven 4 Mai - 13:03

Sur les droits de l'Homme... invisible, quel drôle de p'tit bonhomme !!...


Déclaration universelle des droits de l'homme et identité : si c'est universel, alors ce n'est pas spécifique, mais global, donc sans identité propre, applicable à tout homme, sans distinction, sans identité.
Droits de l'Homme, cela demande deux définitions : celle des droits et celle de l'Homme.
Droits de l'Homme, cela sous entend qu'ils s'appliquent à TOUS les hommes, donc, cet ensemble, constituerait un droit naturel (droit naturel qui n'est pas régi par les lois naturelles qui sont encore autre chose), et non un droit international, encore moins un droit national (= local au niveau mondial). Or le droit est une disposition de conduite qui permet aux hommes de vivre en société selon les règles définies. C'est à dire que celui-ci est un concept rationnel, et non plus naturel. Dans ce cas, les droits de l'Homme sont une construction rationnelle et non une élaboration d'un droit naturel. Dès lors, se pose la question : quelle rationalité ? ''Déclaration universelle'' suppose qu'il y aurait une rationalité universelle, ce qui n'est pas démontré, et qui ne correspond nullement à la réalité de l'homme.
Ensuite, l'Homme : l'Homme existe-t-il ? Oui, en tant que représentant de l'espèce humaine, c'est à dire an tant qu'individu biologique, dont l'ensemble représente l'humanité. Mais l'homme n'est-il qu'un individu biologique ? Il nous faut le définir : il est un animal social, territorial et culturel (autre définition ?). Il vit donc en groupe, sur un territoire avec une culture qui est dépendante de son évolution. Sans cela, l'homme ne peut pas survivre ; donc l'Homme, en tant qu'individu unique n'existe pas. Il n'est qu'une création rationnelle et non naturelle en tant qu'être individuel identique et unique représentant l'humanité et ayant des droits. À l'inverse, il existe des hommes, appartenant à des communautés différentes, et ayant des cultures différentes sur des territoires différents, qui ont des droits différents, c'est à dire qui ne sont en rien universels.
De ces deux idées (droit rationnel et homme social et culturel), une question : la raison est-elle indépendante de la culture ? Pour les ''droits de l'Homme'', la réponse est ''oui'', puisque, à leurs yeux, existe une raison universelle. Mais dans ce cas, comment se fait-il que cette raison universelle ne se soit jamais manifestée avant le XVIII° siècle ?... Est ce à dire, que les hommes en étaient dépourvus avant cette prise de conscience soudaine, accidentelle peut être, voire divine ?
Autre problème : l'Homme en tant qu'être unique et identique est une conception biblique. Il est une création unique (Adam et Eve exclusivement) d'un Dieu unique, dont les descendants seraient TOUS identiques, tous les mêmes. Nous sommes là avec la pensée du même, de l'identique, du global, du total (dont est issu le mot : totalitarisme) : tous les hommes sont nés égaux et le sont en droit, c'est à dire le ''culte du même'', celui du ''mono''.
Pour élaborer une déclaration rationnelle du ''même'', de ''l'identique'', et pour l'imposer à toute l'humanité, il faut que naturellement, ce ''même'', cet ''identique'' n'existe pas, car on n'impose pas une chose qui existe naturellement.
Se pose aussi le problème de savoir quelle autorité détermine cette raison universelle ? Et sur ce point, c'est le flou le plus absolu car aucun accord n'a été déposé.
Dans cette déclaration, est mentionnée la liberté de pensée, d'opinions, et de pouvoir les exprimer... Mais, pourquoi des lois liberticides, qui justement limitent cette liberté ?
Faire la guerre au nom ''des droits de l'Homme'', cela veut dire qu'il faut imposer ces droits à l'autre (où est la raison universelle dans ce cas ?), imposer une pensée, ce qui est le propre d'une idéologie ( = croyance). Et imposer les ''droits de l'Homme'', cela suppose que l'on ne reconnaît pas d'autres droits qui pourraient leur être supérieurs. Ces ''droits'' ont été élaborés par l'Occident (USA et France surtout, qui en sont les fondateurs), donc avec une vision spécifique d'une minorité qui veut l'imposer à une majorité, vision propre à quelques uns pour l'ensemble de l'humanité. Est-ce une vision africaine, ou asiatique, ou encore musulmane de l'humanité ? Il ne semble pas puisque, justement, on intervient au nom de non respect de ces droits qui doivent être respectés. Donc c'est imposer une rationalité occidentale au reste du monde, ce qui sous entend que celle-ci supérieure à celle des autres. N'est ce pas l'art déguisé de dominer les autres en les obligeant à penser comme l'Occident ? N'est ce pas la façon d'agir d'une religion monothéiste, surtout le christianisme, de considérer l'homme en tant qu'individu unique (seul devant son Dieu unique lui aussi, c'est le propre de la foi) en déclarant que tous les hommes sont identiques ? ''Les droits de l'Homme'' ne seraient ils pas profondément enracinés dans une vision biblique du monde ? Personnellement, je le pense.

Pour ce qui est des interventions chez autrui, avec les ''Droits de l'Homme'' ne se pose pas le quantitatif : dès qu'un seul homme est menacé, violenté, ou supprimé, nous pouvons invoquer ces droits... sinon, il faudrait définir un seuil à compter duquel une intervention est nécessaire au nom de ces mêmes droits. Voilà pourquoi, les règlements de comptes marseillais pourraient nécessiter une intervention de l'ONU. Nous voyons, au principe de l'équité et au principe de l'Homme (individu unique), toute l'absurdité de ces interventions qui sont faites, non pour le respect des droits, mais, en réalité, pour combattre un ennemi et faire main basse sur son espace et ses richesses.

Ces fameux ''droits de l'Homme'' sont le nihilisme du droit des peuples, du droit DES hommes, qui eux, existent vraiment, contrairement à l'Homme, l'universel, que personne n'a vu.

theflat
Gratteur confirmé
Gratteur confirmé

Messages : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les élections....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Débats

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum