Impartialité... ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Impartialité... ???

Message par Admin le Dim 29 Juil - 12:37

Pourquoi la direction de l'Agence France Presse (AFP) réunie au soir du second tour de la présidentielle a-t-elle applaudi lors de l'envoi du premier flash annonçant la victoire de François Hollande? La question suscite aujourd'hui un malaise chez certains journalistes de l'agence qui s'interrogent en outre sur les raisons pour lesquelles la vidéo de cet "instant historique" a été mise en ligne sur le site de l'AFP. Cette séquence est visible à la rubrique "Making off" récemment créée à destination du grand public. On peut y voir le PDG Emmanuel Hoog entouré de son directeur de l'information, du chef du service politique et de la rédactrice en chef centrale, prendre la décision de rompre le sacro-saint embargo de 20 heures et d'annoncer à leurs clients dès 18h53 l'élection du candidat socialiste. Pour justifier cette entorse à la loi, l'AFP explique dans le texte diffusé surson site qu'il n'était guère possible à une agence de dimension internationale de demeurer plus longtemps silencieuse alors que nombre de médias étrangers avaient commencé depuis la fin de l'après midi à annoncer le caractère inéluctable de l'entrée de François Hollande à l'Elysée.

(...)

"Le texte qui accompagne la vidéo prétend que c'est le flash lui-même qui est applaudi et non l'élection, mais c'est une pure hypocrisie, car l'envoi de ce flash ne relève d'aucun exploit particulier de l'AFP, informationnel, technique ou autre", estime un journaliste chevronné de l'agence, contacté par Atlantico et qui préfère conserver l'anonymat. "L'AFP s'est contentée de décider de violer la loi comme elle l'avait déjà fait au premier tour, en diffusant des estimations déjà diffusées par des médias étrangers. Mais le flash ne constitue en lui-même aucun succès remarquable de l'agence qu'il conviendrait d'applaudir à tout rompre. Que reste-t-il à applaudir sinon le contenu?".

(...)

Le statut de l'Agence France Presse lui interdit toute prise de position ou ligne éditoriale en faveur d'un camp politique ou d'un autre. On voudrait faire envoyer un signal d'obéissance et de servilité à l'égard du nouveau pouvoir, on ne s'y prendrait pas autrement", relève un autre journaliste.

(...)

Cette vidéo débile ne va pas en tous cas aider à rehausser l'image de l'AFP. On nous accuse régulièrement d'être une agence de gauche. Voilà le genre de conneries qui va faire le buzz et accréditer cette thèse ", confie désabusé un cadre de l'agence.

http://www.atlantico.fr/decryptage/direction-afp-applaudir-victoire-francois-hollande-karl-wilner-359984.html

_________________
En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. Orwell
avatar
Admin
Admin

Messages : 1586

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impartialité... ???

Message par Admin le Dim 29 Juil - 13:03

et pour compléter l'info sur "l'impartialité" des journalistes:

"Audrey Pulvar et David Pujadas gagnent respectivement environ 145 0000 €/an et 240 000 /an
Laurence Ferrari gagne plus de 500 000 € annuel. Jean-Michel Apathie près de 500 000 € par an.
Alain Duhamel 650 000 € par an
Claire Chazal est hors concours comme son prédécesseur Poivre d’Arvor.

Comme quoi tous ces journalistes qui crachent sur les riches, et qui n’ont pas de mots assez forts pour dénoncer le Sarko bling bling se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux.

Qui sait que Valérie Trierweiler est petite-fille et arrière petite fille de Banquier?

Elle n’est pas issue d’un milieu modeste comme elle essaie de le faire croire.
Elle a un gros patrimoine immobilier, comme François Hollande avec sa SCI « La Sapinière » et son agence à Londres.

Au-delà de trois mois de présences les journalistes ont le droit à la totalité de sa rémunération mensuelle pendant 3 mois,
(Au-delà de trois mois de présence dans l’entreprise, le journaliste perçoit la totalité de sa rémunération mensuelle dans la limite de trois mois et la moitié de cette rémunération dans une limite égale ; le cas échéant, il perçoit en outre le supplément familial dans son intégralité.)

http://www.snj.fr/spip.php?article199

ils ont demandé à François hollande de porter la durée à 6 mois.

Et au-delà au 2/3 de la rémunération mensuelle plus le supplément familial dans son intégralité.

Les journalistes ont la prise en charge intégrale de leur cure thermale par la sécurité sociale et ouvrent droit aux mêmes conditions d''indemnisation que celles prévues pour la maladie simple et sont prises en compte dans la durée de celle-ci.

Les journalistes en service, victimes d''accidents du travail ou de trajet, ou atteints de maladie professionnelle contractée à l''occasion de leur travail, conservent, pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l''accident du travail ou à la maladie professionnelle, l''intégralité de leur rémunération dans la limite de deux ans, Ils ont demandé à François Hollande de passer cette durée à 4 ans.

En cas d''incapacité permanente partielle telle qu''elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une priorité de reclassement dans une fonction compatible avec son état physique, avec maintien de tous ses droits (y compris la déduction fiscale), notamment en matière de salaire.

A compter de la date de leur engagement, les journalistes atteints d''une affection de longue durée reconnue par la sécurité sociale entraînant momentanément une incapacité totale d''exercer leur fonction conservent pendant les trois premières années l''intégralité de leur salaire et les avantages fiscaux.

Ils ont demandé à François Hollande que la durée soit portée à 5 ans.

Ils ont eu la promesse que cela serait fait en Septembre

La Femme de Montebourg = journaliste,
celle de Hollande Journaliste,
celle de Borloo journaliste
sans commentaire !

85% des journalistes sont de gauche:
au cours de la dernière présidentielle ils ont fait une propagande pro-Hollande et une propagande Anti –Sarkozyste.

Et ils continuent pour les législatives
voici la raison :
En France, tous les salariés sont exonérés de 10% de leur revenu au nom de frais professionnels.
Les journalistes eux bénéficiaient depuis 1934 d''une déduction supplémentaire de 30%.

En 1996 le gouvernement Juppé tire un trait sur toutes ces niches fiscales, «devenues sans rapport avec la réalité des frais professionnels supportés par les intéressés et qui ont donc perdu toute justification».

Une profession va particulièrement se plaindre, les journalistes.
On découvre à cette occasion que les journalistes ont nettement plus de moyens de pression que les autres.

«Le souvenir que j''en conserve est moins la hargne des journalistes que la trouille des politiques», raconte Alain Lambert, ex-rapporteur du budget au Sénat.

Juppé tient bon face à la fronde, mais offre une première concession à la profession, la création d''un fonds budgétaire pour compenser la hausse d''impôt que subiront les journalistes.
Parallèlement, des négociations sont engagées avec les syndicats.
Elles aboutiront sous Jospin.
Il est décidé de rétablir l''avantage fiscal, mais sous une forme un peu plus juste.
Au lieu des 30%, les journalistes pourront dorénavant retirer 50000F (soit 7.650 €) de leurs revenus. Il n''empêche que les journalistes sont les seuls à bénéficier de la mesure.
Avant les primaires les syndicats de journalistes notamment de l’humanité ont demandé à Mr Hollande de rétablir l’abattement de 30% pour les journalistes, de plus, chose étrange une certaine Valérie Massonneau (plus connue sous le nom de Valérie Trierweiler) fut la porte-parole des journalistes accompagnée bien sûr d’Audrey Pulvar.
(en 2008 cette demande de rétablir les 30% fut demandée par les journalistes à Nicolas Sarkozy qui refusa, ce qui lui attira les foudres du monde journalistique, depuis ce jour la campagne anti-sarkozy commença).

42500 journalistes bénéficieront de cet avantage, mais on peut aussi se déclarer journaliste fiscalement sans carte de presse!!

Et des proches de journalistes, qui ne sont pas journalistes se déclarent journalistes sans carte de presse, sport très prisé chez les amis de l’Humanité et du Canard Enchaîné.

De plus les journalistes de l’audiovisuel ont demandé à Hollande un abattement supplémentaire de 10% pour les frais dit: « frais esthétique » du fait qu’ils doivent en permanence faire des soins esthétiques pour être présentables devant les caméras.
Hollande leur a promis qu’il leur rétablirai ce droit dès septembre 2012 si il est élu.

N’en doutons pas, cette loi sera votée, et vous pouvez être sûr, que cela ne fera pas la une du journal de 20h00 ni la première page du journal l’Humanité, ni du Canard Enchaîné.

_________________
En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. Orwell
avatar
Admin
Admin

Messages : 1586

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impartialité... ???

Message par Admin le Dim 29 Juil - 13:05

encore une couche:

L'hebdomadaire Marianne dans son N° 209 de la semaine du 23 au 29 avril 2001 s’était intéressé à l’opinion des journalistes français et en particulier à leur penchant politique. La conclusion était la suivante : « Les journalistes sont, à une écrasante majorité de gauche[22],[23]. »

L'étude révélait les intentions de vote des journalistes à la présidentielle de 2002, dans cet ordre de préférence : Lionel Jospin (32 %), Noël Mamère (13 %), Jean-Pierre Chevènement (8 %), Arlette Laguiller (5 %), Robert Hue (5 %) – soit un sous-total de 63 % pour la gauche –, Jacques Chirac (4 %), Alain Madelin (1 %) et François Bayrou (1 %) – soit un sous-total de 6 % pour le centre et la droite –, Jean-Marie Le Pen ne recueillant aucune intention de vote[23],[24].

« N’est-il pas étonnant au sein d’une démocratie, notait Philippe Cohen en analysant ce sondage, que 6 % seulement des journalistes osent se déclarer électeurs de droite, quand on estime qu’au moins 50 % des Français votent ainsi ? Ou que 87 % des journalistes s’affirment favorables à la régularisation automatique de tous les "sans-papiers" ? Il faudrait être quelques peu naïf, après cela, pour s’étonner du fossé, abyssal, qui se creuse entre la caste journalistique et la population[23]. »

Seulement 27 % des Français font confiance aux médias d'après une étude d’opinion réalisée en 2009 par l'institut TNS Sofres pour le Cevipof[25]. Le baromètre annuel de confiance dresse une grave perte de crédibilité des journalistes français auprès de la population[26].

Pour certains spécialistes, cette forte sur-représentativité des partis de gauche parmi les journalistes a des raisons historiques : « De 1960 à 1980, les militants étaient tous à l'extrême gauche. À une certaine époque , chaque groupuscule avait son quotidien ou son hebdomadaire. Des centaines de journalistes se sont ainsi formés sur le tas »[27]. Ces jeunes journalistes ont été par la suite accueillis au sein des rédactions des grands organes de presse, notamment Libération d'abord, puis Le Monde. Selon Basile Karlinsky, ancien journaliste à Libération, le trotskisme aurait ainsi été une bonne école de journalisme. Pour Yves Roucaute, ces anciens militants avaient pour eux de posséder « une appréhension intellectuelle du monde », le sens de l’organisation et « le goût du pouvoir symbolique»[28].

Une nouvelle enquête, réalisée en 2012, confirme que les journalistes « déclarent un vote beaucoup plus marqué à gauche que le corps électoral français »[29].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Journalisme_en_France

_________________
En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. Orwell
avatar
Admin
Admin

Messages : 1586

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impartialité... ???

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum